• Ingénierie des pratiques
    innovantes en santé

  • Modernisation des organisations
    sanitaires et médico-sociales

  • Accompagnement des professionnels
    de santé aux changements
    de pratiques

  • Révision des stratégies
    des établissements
    et services ESMS

Rapport Mesnier "Assurer le premier accès aux soins, Organiser les soins non programmés dans les territoires" - la contribution d’Acsantis

Devenir de la démographie médicale, des pratiques des professionnels, des attentes des usagers, des moyens et des missions des différents acteurs… La prise en charge des soins non programmés est devenue un sujet majeur pour notre système de santé, tant en termes d’organisation qu’en termes d’égalité dans l’accès aux soins.

Sujet d’autant plus majeur que la notion même de soins non programmés, si elle correspond évidemment à une réalité (on ne choisit hélas pas toujours lorsqu’il nous faut aller voir le médecin !), apparaît en décalage avec les grandes évolutions structurantes des besoins en santé et de l’offre développée en retour – avec une plus forte prégnance des pathologies complexes et chroniques, la construction de parcours de soins, et un médecin traitant qui doit agir en véritable pilier de l’ensemble du premier recours et dans la durée, là où le « non programmé » est synonyme d’aigu et d’immédiateté. Le tout dans un paysage au sein duquel de nombreux usagers peinent à s’orienter : un système complexe, comme l’est assurément celui de la santé, étant d’abord bien souvent complexe à lire et à décrypter…

Dans la lignée de travaux engagés sur le sujet depuis plusieurs années, notamment à travers une mission que nous a confiée l’an passé l’ARS Ile-de-France afin d’analyser différents modèles de structures visant à répondre à cette problématique particulière, nous sommes heureux d’avoir pu contribuer aux réflexions sur le sujet du médecin urgentiste et député Thomas Mesnier, à retrouver ici.